Programme de parution des Stations

Publié le par Thor

Programme prévisionnel des parutions de Stations (sous réserve d’imprévus)

Après une Déferlante imaginaire en 2006, une Irruption de réalité en 2007, un ouragan numérique en 2008 ; la carcasse de la Station reste opérationnelle, les rescapés de l’équipage, sont à leur poste. Nous attendons de pied ferme la prochaine épreuve. C’est donc après plus de deux ans de retard que nous lèverons, quoi qu’il advienne, les amarres. Quitte à demander à nos volontaires des Ateliers d’écrire les explorations que nous vous présenterons ! Mais, il sera inutile d’en arriver là.


Station Fiction n°1

 : « Récif de Dante »

Sommaire paré !

Maquette, en révision (suite aux avaries de l’ouragan numérique de l’été 2008)

Parution : avant Noël 2008 (croix de silex et croix d’os d’elfe, si je mens, je vais…)

Paru ce jour, le 5 décembre 2008.

Station Fiction n°2 

: « Premier Contact »

Sommaire : à venir ; lecture par le CL des textes de l’AT.

Maquette : au bureau d’étude, cherchons un ingénieur(illustrateur) V.E.I (véhicule d’Exploration de l’Imaginaire pour la couverture…) se faire connaître du commissaire de bord, merci.

Parution (largage des amarres) équinoxe de printemps 2009 (mars)


Station fiction n°3 

:  « Obscurité »

Sommaire : une sélection des textes les plus « obscurs » des réponses aux AT « mes baisers » et « ELLE : le visage féminin de la Mort » et des contributions à l’appel permanent.

Attention, clôture des sélections le 15 février 2009.

Largage des amarres (parution) ; solstice d’été 2009 (juin)


HS n°1 ou 1er anthologie « La Lune est l’Homme »

Sommaire à venir : fin de l’Appel à texte, mars 2009.

Largage des amarres ; un certain jour de juillet… n°4 : « la Bête »


Station Fiction

Sommaire : sélection de l’appel :

La bête, la chose, l’autre…

Jusqu’à 30000 signes, ambiance fantastique.

Transmettez vos propositions d’exploration (nouvelles) jusqu’au 25 mai 2009.

Largage des amarres (parution) équinoxe d’automne 2009 (septembre)

Publié dans STATION FICTION

Commenter cet article