AT la "Bête, la Chose, l'Autre..."

Publié le par Thor

Appel à textes pour Station Fiction n°4 : « la Bête »

Sommaire : sélection de l’appel :

La bête, la chose, l’autre…

Jusqu’à 30000 signes, ambiance fantastique.

Transmettez vos propositions d’exploration (nouvelles) jusqu’au 25 mai 2009.

Largage des amarres (parution) équinoxe d’automne 2009 (septembre)

Précisions : la bête, la chose, l'autre (quel qu'il/elle soit) ne saurait être anecdotique, ni un élément passif de l’environnement ou du mobilier. Le « machin », ce doit d’être un vrai « acteur ». Surprenez-nous !

envoyez vos contribution à station.fiction[@]yahoo.fr [bestiole]

[Premier contact] Appel clos : dix textes reçus à cette heure.

 

Lecture en cours…

(en cas de retardataire potentiel) peut-être, avez vous encore la possibilité de transmettre vos contribution à station.fiction[@]yahoo.fr [premier contact 2ème chance J] car d’ici quelques jours nous devrons le considéré comme une contribution pour l’appel permanent.

Nous vous remercions de la confiance et de l'encouragement que votre participation nous témoigne.


 

 

 

 Thor.
P-S : le guide de contribution revisité sera mis en ligne sur ce blogue prochainement.

Publié dans Appels à textes

Commenter cet article

Catherine Robert 23/04/2009 22:30

Il y a quelque chose que je ne comprends pas au sujet de cet article. La date de cloture est fixée au 25 mai 2009 et juste après, vous parlez d'un appel clos. Alors, quid : clos ou pas clos ? Parce que ça m'intéresse d'envoyer un texte.Et tant que j'y suis, n'étant pas accoutumée à répondre aux appels à textes, je ne vois pas trop la marche à suivre.Merci.

Thor 24/04/2009 06:05




L’appel à texte « la bête, la Chose, l’Autre » est ouvert jusqu’à la date indiquée.


L’appel Clos concernait « [Premier Contact] » opus paru avant-hier. 22/04/2009.


Le lien sur ce blob vers notre guide de
contribution :


http://chantier-imaginaire.over-blog.com/article-24633736.html


Si vous êtes concouriste, un appel à texte, tel que nous le
gérons ici, avec la sélection des textes en version anonyme, ne se distingue d’un concours que par son objectif éditorial (modeste hélas) et l’absence de prix autre que la publication.
Evidemment chaque auteur reçoit un exemplaire, à défaut de pouvoir proposer mieux. 



Sébastien CLARAC