Programme de parution prévisionnel pour 2012 des Chantiers Imaginaires

Publié le par Ivan

 

.      L’association Chantiers Imaginaire ayant pour objet « la promotion des arts et des artistes de l’imaginaire » met donc un terme à la poursuite de la revue/fanzine Station Fiction telle qu’elle existait jusqu’ici ; ceci afin de concentrer ses ressources disponibles et moyens sur d’autres activités.

.      Pour ce qui concerne le volet éditorial de notre action.

.      D’une part Station Fiction poursuivra son existence avec une formule très différente dont les modalités ne seront rendues publiques que cet été. En tout état de cause, le périodique littéraire d’exploration des univers imaginaires restera consacré à la « nouvelle » de genre avec une périodicité au mieux annuelle.

.      N’étant pas une maison d’édition « commerciale », ni vocation à l’être ou le devenir, ni de concurrencer le secteur qui dispose de sociétés compétentes et performantes ; notre rythme de parution sera modéré et nos titres pas nécessairement disponibles en librairie. Raison pour laquelle nous optons pour une solution d’impression « à la demande » qui grâce à son incroyable souplesse doit nous permettre de réaliser les titres prévus, mais en contre partie élève le coût de revient au point que pour proposer un prix décent au lecteur une fois l’affranchissement réglé, il ne reste aucune marge à dégager pour un libraire ou un distributeur. Nos titres, brochés, ne seront donc disponibles que sur notre site internet et sur les salons auxquels nous participerons.

.      Même si nous choisissons de proposer nos titres en « papier », par tradition peut-être, nous prenons avec conviction le virage et le pari du numérique et de l’ebook.

.      Chaque titre sortir simultanément, ou un peu en avance en ebook , forma epub.

.      Gratuit pour les abonnés/adhérent.

.      Disponible directement depuis notre site, et comme l’homme derrière le PC est un bénévole il faudra compter entre 48h et 72h pour le recevoir par retour de mail.

.      Pour les plus impatients, nous tentons de les placer sur diverses plateformes de distribution.

 

.      Au premier semestre 2012 :

 

.      Perles génésiaques.

.      Un recueil collectif de nouvelles, Science-Fiction, fantastique et fantasy, crée par le groupe de bêta-lecteur et @telier d’écriture Génésys. 12 textes ayant tous été publié entre 2004 et 2010 dans divers supports, fanzine, ezine ou collectifs, en France comme au Québec. Des textes remaniés pour l’occasion avec la participation de l’ensemble du groupe.

.      Ce titre est un « cobaye » que nous réalisons pour évaluer le dispositifs mis en place afin de l’affiner pour nos prochains titres et satisfaire au mieux nos auteurs et nos lecteurs.

.      Format 11x20 ; 160 pages : 12€ (port compris) ;

.      ISBN numérique : 978-2-919037-02-5

.        ISBN broché : 978-2-919037-03

.        La version ebook (format epup) sera diffusée dès 8 mars sur notre site

.        *gratuit pour les abonnés/adhérents de l’association

.        La version broché ne sera disponible fin mars 2012 

 

 

.      Station Fiction 2012 (ex Station fiction n°5) autour du thème de la « Bête ».

.      La version ebook est déjà disponible et sera diffusée d’ici fin mars. La version papier ne devrait être disponible que pour fin avril.

.      ISBN numérique : 978-2-919037-00-1

.        ISBN broché : 978-2-919037-01-8

.        *sont prix de vent sera à 15€ ; 10€ pour les pré commandes, jusqu’à la confirmation de sa sortie, mi-avril, et bien sûr gratuit pour les ex-abonnés et les auteurs. Déjà possible sur la page Station du site :

.        http://chantierimaginaire.voila.net/STATION.html

 

 

 

.      Au second semestre, et sous réserve de la validation de la participation des auteurs et du mode d’impression.

 

.      Songe de Sélène.

.      Collectif, issu de l’appel à textes « l’homme & la Lune », initialement prévue pour le quarantième anniversaire du premier pas de l’homme sur la Lune.

.      Autres détails à venir prochainement.

 

.      Le grimoire des Licornes.

.      Collectif issu de l’appel à textes « licorne ».

.      Autres détails à venir prochainement.

 

.      Merci de votre attention.

.      Il est évident, mais peut-être convient-il de le préciser, qu’à ce jour et tant que nos procédures ne seront pas validées, aucune contribution non sollicitée ne sera lue.

 

 

 

Ivan Loranais.

 

Chantiers Imaginaires.

 

Suivez-nous sur Twitter (@ChantiersImagin) , ou sur notre groupe Facebook

Restez informé, inscrivez-vous à la newsletter du blog !

Publié dans chantier-imaginaire

Commenter cet article

sylvain 10/03/2012 17:59


Bonjour


Qu'en est-il de l'AT portes et passages ?  J'avais proposé un texte, mais il me semble qu'il s'est passé beaucoup de temps...

Ivan (porte parole des bénévoles) 11/03/2012 05:48



Il a été annoncé dans l’article http://chantier-imaginaire.over-blog.com/article-fin-de-la-revue-station-fiction-et-mutation-98063170.html


L’abandon de tous les anciens appels à textes destinés à
Station Fiction, en raison de son changement de formule (annonce à venir) ; Il n’y avait que « tempus fugit » qui pouvait encore s’adapter au changement et dont le sort sera statué
définitivement fin mai.


 


Ivan.



François 09/03/2012 11:25


Bonjour, Sébastien ;o)


 


Réponse claire, oui ;o))


Une idée : pourquoi ne pas lancer des souscriptions ? En estimant le coût unitaire selon fabrication (susceptible d'être révisé à la baisse si le tirage augmente), et en estimant le prix de vente
désiré, il est possible de proposer un prix attractif aux souscripteurs... ce qui paie le tirage, et permet la sortie de l'ouvrage !


Mais il faut quand même bien communiquer, participer à plusieurs salons ou festivals, qui peuvent aider à compléter la liste des souscripteurs, surtout si on leur montre la prémaquette... ;o))


Par exemple, il y a les Rencontres de l'Imaginaire du Club PdE fin juin, sur Paris. ;oP


 


Bon courage, en tout cas, et tenez-nous au courant !


 


François

Thor 09/03/2012 13:39



J'annoncerai ma décision concernant tempus Fugit d'ici fin mai, aprés Station Fiction 2012.



François 09/03/2012 09:16


Bonjour,


Qu'en est-il des textes jusque là retenus par Sébastien Clarac pour les ex- Station Fiction 6 et 7 ? Seront-ils publiés ou, comme l'annonçait Sébastien fin janvier, avez-vous dû y renoncer ?


Merci d'avance pour les infos,


François

Thor 09/03/2012 10:12



Bonjour, il est vrai que ce message ne fait pas mention de « Tempus Fugit », dont la qualité des textes et l’intérêt que
nous portons (du moins moi) au thème nous incite encore à tenter de le sortir. Avec l’ajout d’un « hors gabarit » un touriste et d’autres aménagements non encore complètement définis.
C’est le seul « ancien » qui n’est pas écarté définitivement. Parce qu’il peut s’adapter à la nouvelle formule/format.


Tempus Fugit ne figure pas au programme parce que son sort n’est pas fixé : HS Station Fiction, comme collectif ? ou pas du
tout… Nous voulons d’abord que Station Fiction 2012 soit sorti, avant de statuer à son sujet.


Comme la Station était, et est toujours, aussi un support papier, chaque numéro est un investissement et les Chantiers une association
sans revenu ; nous sommes donc obligés de ne « produire » (même si le mot est laid et ne nous plaît pas) que ce que nos moyens nous permettent. Ce paramètre, hélas, rentre aussi en
compte et explique l’absence de décision formelle, pour l’instant.


Mais si je devais parier je miserais gros sur « tempus » au pire au planning de 2013. (avis perso non validé par le CA de
l’asso, pas encore)


En revanche, hélas, « cyborg », « zinzin » etc. ; sont annulés ; désolé. À moins de n’en faire que des
ebooks, mais même si le choix du numérique est assumé pour l’instant (mais ça pourra peut-être changer et la question s’est longuement posée en particulier pour « zinzin ») il reste
indissociable du « papier ».


Désolé, je suis un peu long mais j’ai tenté d’être complet.


À titre perso je sortirais bien « zinzin » en numérique seul, mais bon ce n’est pas l’option en vigueur pour l’instant, et
les collègues ont certainement raison de penser que ce temps viendra mais qu’il est trop tôt.


 


J’espère avoir répondu convenablement…


Sébastien Clarac.