Récif de Dante lut par l'Ermite de Rigaud

Publié le par Thor

Désormais, car elles commencent à s’accumuler ; tous les commentaires et critiques de nos publications seront reportées ici dan cette catégorie « Revue de presse »

 

http://lermitederigaud.blogspot.com/2009/06/82-station-fiction-n-1-recif-de-dante.html

Station Fiction est un tout nouveau trimestriel français de sf. Soixante pages, broché, format Brins d'éternité. Que des fictions pour le plus grand bonheur de ce lecteur-ci. Pas d'articles de fond, pas de critiques, juste une toute petite bd en guise d'édito. Direction littéraire : Sébastien Clarac.

Le désert éternel
de Cyril Carau. Un potentat, son assassin qui s'enfuit. Se libérer d'un monstre signifie-t-il qu'on acquiert la liberté pour autant ? Jolie interrogation sur le thème de la libération, mais la prose est surchargée, parfois maladroite, et l'intention n'est pas toujours limpide. Élagage et resserrement, les deux mamelles de la fiction. 5 / 10

La malédiction du Lamba Mena de Sophie Dabat. Un journaliste interviewe une jolie jeune femme qui a une histoire d'outre-tombe à raconter. Joliment écrite, avec ce qu'il faut d'exotisme, cette nouvelle laisse un excellent souvenir. 7,5 / 10

Aussi loin que la glace... de Tepthida Hay. Pas de commentaire sur ce texte parce que je l'ai lu dans des circonstances irritantes qui ont pulvérisé mon éventuel plaisir de lecture.

Hors du voile de Roman Lucazeau. Dans un monde d'artifices, qu'est-ce qui est vrai ? Qui est le coupable du dérapage de la société ? Arrière-fond social fortement mis en valeur. L'auteur oublie cependant de mettre des personnages intéressants dans son histoire. C'est ce que j'appelle de la science-fiction touristique, c'est-à-dire on regarde les paysages, on est ébloui par l'architecture, mais on ne s'approche pas des gens. 6 / 10

Le pénitent rouge de Nikola Stelja. Un monde postapocalyptique, un prêtre va dans les villages bénir et « absoudre » les villageois atteints d'un virus transmis par des mouches mutantes. Remarquable texte, puissamment atmosphérique, mené de main de maître. Stelja est tout un écrivain. Bravo. Ce lecteur-ci en redemande. 10 / 10

Le prisonnier de Nicolas Bénard. Un prisonnier dans une capsule pénitentiaire en orbite géostationnaire s'interroge sur la nature de sa peine, de la vie, etc. Très bien fait. Avec un fin un peu mélancolique qui m'a charmé. Cependant, la question est de savoir quel genre de société pourrait se permettre de mettre en orbite des criminels dans des capsules individuelles, compte tenu des coûts de fabrication, d'entretien et de ravitaillement. L'idée de base ne tient pas la route, mais le traitement est vraiment réussi. 8 / 10

Un très, très bon premier numéro. Ça tombe bien, je l'ai reçu en même temps que le numéro 2, dont j'entame la lecture illico. 7,5 / 10

En plus, l'abonnement est vraiment pas cher. Environ 25 $ pour 4 numéros. Voir le blogue de
Station Fiction.

AJOUT : Avec un abonnement vous recervrez gratuitement un volume de la collection Rivière blanche, je viens de réceptionner Noir Duo de Sylvie Miller et Philippe Ward.

Félicitations à l'équipe. (Richard TREMBLAY)

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article